Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 08:00



L'heure harmonieuse

Albert Lozeau (Billets du soir)

La musique, ce soir, berce comme une vague mourante.
Elle est si douce qu’elle se fond dans l’air et se dilue dans le silence.
Note à note s’égrène la mélodie, comme la fleur s’effeuille pétale à pétale, sans bruit.
Et l’harmonie flotte, poussière de sons, dans l’atmosphère paisible...

La musique est douce, douce...
L’ombre en est tranquillisée, le cœur saisi.
Presque rien pour l’oreille, tout pour l’âme.
Je ne sais quoi dans l’heure endormie la subtilise, l’évapore.

Elle semble venir de très loin, peut-être du fond de mon passé,
Comme une brise qui aurait fait le tour de la terre;
Et je ne sais si la chanson est en-dedans ou en-dehors de moi,
Tant elle est douce, douce, douce...

Et cependant, elle est forte comme une puissance céleste,
Puisqu’elle bouleverse mon être et fait pleurer mes yeux.
Je l’entends à peine, mais elle exulte en moi,
Tel qu’un orgue au matin de Pâques, tel qu’un orchestre innombrable,
Tel qu’un carillon triomphal !

Sa douceur formidable enivre mon cerveau, comme pas un vin de France ou d’Italie. Pourtant, je ne perçois qu’un peu de bruit qui palpite, 
Le battement de mon cœur, peut-être 
Tant elle est douce, douce, douce...

Moi seul l’entends, si l’on peut dire, 
Cette musique qui passe avec des ailes de vent.

Elle évoque quelque chose qui ressemble à une fleur ou un visage...
C’est imprécis comme une brume, inconsistant comme un nuage.
Je ne sais ce que c’est, peut-être un souvenir, peut-être un songe,
Peut-être rien, comme cette musique douce, douce, douce est peut-être irréelle...

Car c’est le soir, dont l’âme ne se défie pas, le soir magique et mystérieux.
Le moindre souffle est comme un archet qui joue sur nos nerfs
La mélodie vraie ou fausse, selon le jour et selon la vie.

À cet instant, si la douceur indicible d’une musique que je n’entends pas m’émeut jusqu’au bonheur,
Si je le sens, si je l’écris, en vérité, j’ignore pourquoi, mon cœur m’est inconnu..














Petite pochette réalisée dans une bande de lin
Idée du livre "Petit cadeaux brodés" -  de Sylvie Castellano et Sophie Delaborde

Pour ma petite Véro

Partager cet article

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article

commentaires

romanemone 16/06/2008 22:09

oui, oui, elle est très jolie, et si délicate, elle me plait bcp!

Chantal 11/06/2008 21:21

Bonsoir,
Elle en a de la chance ton amie Véronique. C'est très joli.
J'aimerai m'installer au bord de cette rivière et broder.

Chantal.

linda 11/06/2008 16:40

ADORABLE !

CORINNED 11/06/2008 10:43

Bravo pour ta pochette aux tons naturels.
Bonne journée

Pointdexxxxet 11/06/2008 08:53

Très jolie cette pochette.
MAthilDE.

Présentation

  • : Un Petit Air Rétro
  • Un Petit Air Rétro
  • : Pour un voyage ou le fil de l'imagination inscrit sur des pages de lin, des lettres de dentelles ....
  • Contact

***

Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement & allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.

Walt Disney.

Recherche

*****