Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 07:00



Photo de Sonia


Les Amoureux Des Bancs Publics
Georges Brassens


Les gens qui voient de travers
Pensent que les bancs verts
Qu'on voit sur les trottoirs
Sont faits pour les impotents ou les ventripotents
Mais c'est une absurdité
Car à la vérité
Ils sont là c'est notoire
Pour accueillir quelque temps les amours débutants

Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'fouttant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'disant des "Je t'aime" pathétiques
Ont des p'tit's gueul' bien sympatiques

Ils se tiennent par la main
Parlent du lendemain
Du papier bleu d'azur
Que revêtiront les murs de leur chambre à coucher
Ils se voient déjà doucement
Ell' cousant, lui fumant
Dans un bien-être sûr
Et choisissent les prénoms de leur premier bébé

Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'fouttant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'disant des "Je t'aime" pathétiques
Ont des p'tit's gueul' bien sympatiques

Quand la saint' famill' machin
Croise sur son chemin
Deux de ces malappris
Ell' leur décoche hardiment des propos venimeux
N'empêch' que tout' la famille
Le pèr', la mèr', la fille
Le fils, le Saint Esprit
Voudrait bien de temps en temps pouvoir s'conduir' comme eux

Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'fouttant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'disant des "Je t'aime" pathétiques
Ont des p'tit's gueul' bien sympatiques

Quand les mois auront passé
Quand seront apaisés
Leurs beaux rêves flambants
Quand leur ciel se couvrira de gros nuages lourds
Ils s'apercevront émus
Qu' c'est au hasard des rues
Sur un d'ces fameux bancs
Qu'ils ont vécu le meilleur morceau de leur amour

Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'fouttant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui s'bécott'nt sur les bancs publics
Bancs publics, bancs publics
En s'disant des "Je t'aime" pathétiques
Ont des p'tit's gueul' bien sympatiques







Une petite fleur,
Dans le reste du tissu,
Mais une fleur à ma façon, je ne sais pas encore faire les Yoyos,
Il va falloir que je m'y mette......




Un vieux draps récupéré dans une brocante, ou vide grenier,
Un tissu à carreaux pour doublure, et petit volant.....
Pour un petit sac en toute simplicité.....






Et comme un sac ne va pas sans
Porte Monnaie....
En voici un, fait lui aussi avec des restes de tissus,
Et un petit cordon........


Très bon Week-End à toutes ......


Partager cet article

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article

commentaires

Soph' 10/11/2008 23:00

Elle est superbe ta petite fleur !!
A bientot

Janou 10/11/2008 21:27

Wouaouh!!en ce moment je brode un sapin, il faudra que je me fasse un pochon pour mettre mes rouleaux "cheveux" bigoudis si tu aimes mieux! dis le bi gou dis, ça fait un "guili" dans la gorge rire!

CORINNED 10/11/2008 18:45

Bien jolies tes réalisations.
Ton pochon rose est trop beau.
bonne soirée

labourgeoise 07/11/2008 21:54

c'est superbe, le drap et cette fleurette se marient très bien, bravo ! bon week end !

Chantal 07/11/2008 21:40

Quand j'ai vu la belle photo de Sonia, j'ai tout de suite pensé à la chanson de Brassens ! et maintenant j'ai l'air dans la tête pour toute la soirée !
Tes ouvrages très beaux et les finitions toujours parfaites !
Bon week-end,
Chantal.

Présentation

  • : Un Petit Air Rétro
  • Un Petit Air Rétro
  • : Pour un voyage ou le fil de l'imagination inscrit sur des pages de lin, des lettres de dentelles ....
  • Contact

***

Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement & allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.

Walt Disney.

Recherche

*****