Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 15:30


Photos de Sonia


Etranges fleurs

Maurice Carême

L'automne met dans les lilas
D'étranges fleurs que nul ne voit,

Des fleurs aux tons si transparents
Qu'il faut avoir gardé longtemps

Son âme de petit enfant
Pour les voir le long des sentiers

Et pour pouvoir les assembler
En un seul bouquet de clarté

Comme font, à l'aube, les anges
Les mains pleines d'étoiles blanches...








Tout de rouge ......
Voici une petite broderie toute simple ....
"Tu n'es pas un ange"





Petit cadre tout rouge aussi .....

Une petite fille qui se raconte des histoires .....

En jouant avec son petit chien ...
(Des Histoires à Broder)

Très belle et agréable journée à vous ....



Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 13:18

 

Merci pour vos petits mots et vos petits messages.

Je n'ai pu répondre à chacune d'entre vous.

Désolée de ne pas venir vous visiter depuis déjà quelques mois.

Mais en ce moment, les aléas et petits tracas de la vie occupent beaucoup de mon temps.

Mon retour se fera progressivement, tout en douceur, sur la pointe des pieds.

Je tiens à toutes vous remercier pour votre fidélité............... 

 


 

 

Photos de Sonia 

 




Et voilà ......
Elle s'absente .....
et pendant ce temps, elle pense ......


Nous sommes nés entre 1950 et 1970

Serge Constanza

En regardant en arrière, c'est dur de croire qu'on ait réussi à survivre longtemps !
Lorsque nous étions enfants, nous nous promenions en voiture sans ceinture de sécurité ou d'airbags pour nous protéger.
Nos chambres étaient peintes de couleurs vibrantes au plomb et nos maisons étaient isolées à l'amiante.
Il n'y avait pas de couvercle de sécurité sur les bouteilles de médicaments et de produits toxiques, ni de serrures sécuritaires sur les armoires.
Lorque nous partions faire un tour de vélo, on le faisait sans casque !
On allait seul en ville chercher le pain, le lait dans un broc en aluminium à peine fermé.
On buvait même de l'eau directement des tuyaux d'arrosage.
Quelle horreur !
On se faisait des petites voitures (caisses à savon), avec des vieux patins à roulettes et des planches en bois, pleines d'échardes, et on se laissait aller dans les descentes, sur le trottoir bordant la nationale, pour s'apercevoir trop tard qu'on avait oublié de mettre des freins.
Après être rentrés dans les buissons ou les clôtures à quelques reprises, on solutionnait le problème.
On quittait seul la maison, tôt le matin, pour aller à pied à l'école, et on revenait souvent au moment où les lampadaires de la rue s'allumaient dans les villes ou dans la nuit à la campagne.

Imaginez donc, pas de téléphone portable, personne ne pouvait nous joindre de la journée.

On mangeait des gâteaux secs, du pain et du beurre, et nous étions pas obèses...

Il faut dire que nous jouions presque toujours à l'extérieur.

On buvait souvent à quatre ou cinq dans la même bouteille, et il n'y a jamais eu de décès à cause de ça.

On jouait à des jeux dangereux et souvent on se faisait mal.

On grimpait dans les arbres, on enjambait les murs des voisins.

Parfois, il y avait des chutes, personne n'était blâmé.

C'était l'apprentissage de la vie.

Parfois on se battait entre nous, on avait des bleus, mais on apprenait à passer par-dessus.

Avec un Opinel et cinq balles en poche, on était les rois du monde.

On fabriquait nous-même les jouets dont on avait envie, et notre imagination n'était pas en reste.

On n'avait pas de Wii, de Playstation ou de X Box, ni 99 chaînes télé, ni PC, ni jeux en réseau.

Mais nous avions des amis, et si nous voulions les voir, tout ce qu'on avait à faire, c'était de sortir et de se rendre chez eux, sonner et rentrer pour pouvoir parler.

Imaginez ça, sans demander la permission à nos parents !

Comment faisait-on tout ça, sans gardien, de notre propre initiative, dans ce monde cruel ?

On inventait des jeux avec des bâtons et des balles de tennis, on mangeait toutes sortes de choses, mais contrairement à ce qu'on nous disait, rarement quelqu'un perdait un oeil ou était infecté d'un virus.
Certains écoliers n'étaient pas aussi futés que les autres.

Parfois, ils manquaient leur année et devaient redoubler.

Les classes et les examens n'étaient pas encore ajustés pour compenser ces différences, quelle qu'en soit la raison.

Nos actions étaient les nôtres.

Nous en supportions personnellement les conséquences.

Personne pour nous cacher.

L'idée de se faire protéger par nos parents si nous commettions une infraction était impensable.

D'ailleurs nos parents étaient du côté de l'autorité, c'est-y pas effrayant ?

Mais cette génération a produit les meilleurs preneurs de risques, solutionneurs et inventeurs. 

Les 50 dernières années on été une explosion d'innovations, d'idées nouvelles. 

On avait la liberté, la responsabilité de nos succès, ainsi que de nos défaites. 

Le plus important, c'est qu'on a appris à vivre avec tout ça. 

Félicitations, si comme moi vous êtes de ceux-là ! 

Vive les gens qui comme nous, ont eu la chance de grandir avant que  les avocats et les gouvernements se mettent à réglementer nos vies pour ...."Notre Bien".

 

 

 



 

Alors me voilà revenue au bon vieux temps ....

 

 

 

 

Modèle de chez Picoti Picota....

Comme je les aime.....

 

 

 

 

 

 

 

Avec son cadre .....

 

 

 

Et pour assortir à mes livres ....


 

 

 

Un petit sac à ma façon .....

 

 


 

 

 

 

 

Mais je ne l'ai pas gardé....

Il est partie chez ma petite soeur Ingrid ....

 

 

Encore une fois,

Merci à vous toutes pour vos messages.....

C'est toujours un plaisir de vous lire.

Je suis peu présente actuellement,

Mais pense à vous......




Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 22:00



Photos de Sonia



Le Héron
Jean de La Fontaine

Un jour, sur ses longs pieds, allait je ne sais où,
Le Héron au long bec emmanché d'un long cou.
Il côtoyait une rivière.
L'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours ;
Ma commère la carpe y faisait mille tours
Avec le brochet son compère.
Le Héron en eût fait aisément son profit :
Tous approchaient du bord, l'oiseau n'avait qu'à prendre ;
Mais il crut mieux faire d'attendre
Qu'il eût un peu plus d'appétit.
Il vivait de régime, et mangeait à ses heures.
Après quelques moments l'appétit vint : l'oiseau
S'approchant du bord vit sur l'eau
Des Tanches qui sortaient du fond de ces demeures.
Le mets ne lui plut pas ; il s'attendait à mieux
Et montrait un goût dédaigneux
Comme le rat du bon Horace.
Moi des Tanches ? dit-il, moi Héron que je fasse
Une si pauvre chère ? Et pour qui me prend-on ?
La Tanche rebutée il trouva du goujon.
Du goujon ! c'est bien là le dîner d'un Héron !
J'ouvrirais pour si peu le bec ! aux Dieux ne plaise !
Il l'ouvrit pour bien moins : tout alla de façon
Qu'il ne vit plus aucun poisson.
La faim le prit, il fut tout heureux et tout aise
De rencontrer un limaçon.

Ne soyons pas si difficiles :
Les plus accommodants ce sont les plus habiles :
On hasarde de perdre en voulant trop gagner.
Gardez-vous de rien dédaigner ;
Surtout quand vous avez à peu près votre compte.
Bien des gens y sont pris ; ce n'est pas aux Hérons
Que je parle ; écoutez, humains, un autre conte ;
Vous verrez que chez vous j'ai puisé ces leçons.




Mais que fait elle ???

Encore des photos  ????

Et oui, je n'en avait pas fini avec mes canards ...
Alors en voilà encore ....


Photos de Sonia  

 

 

 


 

Quand elle recommence ....

C'est parce qu'elle les aime ......

 

 

 

 

 

Elle continue dans des tons plus naturels......

Plus proche de la nature ......

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais elle choisie quand même de joli tissu .......

Aux doux reliefs, et jolis motifs.......

 

 

 

 

 

 

Elle prend aussi des tissus à pois ........

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis elle forme une fleur .....

Avec pour coeur un joli bouton en corne .....

 

 

 

 

 

 

Et un nouveau petit sac est né .....

Pour le plaisir de ma petite soeur Sonia .....

 

 

 

Très belle journée ....

 

 

 

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 00:05

 

Photos prisent par Sonia

 

 

Les Canards
(Rosemonde Gérard)



Ils vont, les petits canards,
Tout au bord de la rivière
Comme de bons campagnards.

Barboteurs et frétillards,
Heureux de trouver l'eau claire,
Ils vont, les petits canards.

Ils semblent un peu jobards,
Mais ils sont à leur affaire
Comme de bons campagnards.

Dans l'eau pleine de têtards
Où tremble une aile légère,
Ils vont, les petits canards.

Marchant par groupes épars,
D'une allure régulière
Comme de bons campagnards.

Chacun avec sa commère,
Comme de bons campagnards,
Ils vont, les petits canards.



 


 Le vole du canard -  Photos prisent par Sonia






Quand elle revient .....
C'est côté nature ....




Un peu de hardanger ....
Point d'esprit, pavé, oeillets......





Fils tirés & barrettes





Une vue d'ensemble ....





Un bouton en bois pour le côté nature ....








Un Coussin pour ma petite maman ....



Merci à vous toutes pour votre fidélité .....
Très belle journée

 





LES CANARDS
Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Hardanger
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 21:15

Photo prise par Sonia - Vue de l'un de mes tiroirs à trésors
(Vieux meuble d'imprimeur reconverti)


Un rêve de bonheur qui souvent m'accompagne

Victor Hugo


Un rêve de bonheur qui souvent m'accompagne,
C'est d'avoir un logis donnant sur la campagne,
Près des toits, tout au bout du faubourg prolongé,
Où je vivrais ainsi qu'un ouvrier rangé.
C'est là, me semble-t-il, qu'on ferait un bon livre.
En hiver, l'horizon des coteaux blancs de givre ;
En été, le grand ciel et l'air qui sent les bois ;
Et les rares amis, qui viendraient quelquefois
Pour me voir, de très loin, pourraient me reconnaître,
Jouant du flageolet, assis à ma fenêtre.

 

 



 


Quand elle vous laisse du travail......

C'est parce qu'elle s'absente pour quelque temps .....

 

 

 

 

 

Un peu de tissu blanc

Et un joli galon......

 

Pour vous fabriquer une petite aide .....

 

Quoi ???

Vous croyez que je vous aurez laissé ???

Sans aide ......

 

 

 

 

N'est-elle pas rigolote avec son petit bonnet rouge ????

 

 

 

 

 

 

Vous l'aiderez pendant mon absence ????

 

 

Mais à quoi faire ??????

 

Et bien à trier mes boutons !!!!

 

 

 

 

 

Bon courage à vous toutes  !!!!!!

 

 

Merci pour toutes vos visites,

Ainsi que pour touts vos petits commentaires .....

Qui me touchent énormément ....

 

Avant de partir, j'ai pris le temps de remettre mes albums à jour,

 Si le coeur vous en dit ....


 

"Le bonheur est une chose qui se vit et se sent,

Et non qui se raisonne et se définit."

 

(Miguel de Unamuno)

 

 

 
Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Tilda - doudou - lapin & compagnie
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 20:40


Photo prise par Sonia dans l'un de mes vieux livres


Menuet

François Cooppée

Marquise, vous souvenez-vous
Du menuet que nous dansâmes ?
Il était discret, noble et doux,
Comme l'accord de nos deux âmes.

Aux bocages le chalumeau
A ces notes pures et lentes ;
C'était un air du grand Rameau,
Un Vieil air des Indes galantes.

Triomphante, vous surpreniez
Tous les coeurs et tous les hommages,
Dans votre robe à grands paniers,
Dans votre robe à grands ramages.

Vous leviez, de vos doigts gantés,
Et selon la cadence douce,
Votre jupe des deux côtés
Prise entre l'index et le pouce.

Plus d'une belle, à Trianon,
Enviait, parmi vos émules,
Le manège exquis et mignon
De vos deux petits pieds à mules ;


Et, distraite par le bonheur
De leur causer cette souffrance,
A la reprise en la mineur
Vous manquâtes la révérence.






Quand elle a dansé,
Elle fait comme les belles de la renaissance .......
Elle se promène dans les beaux jardins du château ...




Des petits jardins carrés .....




Avec des petits bosquets ....
Et quelques fleurs de perles ...




Parfois un jardin fleuri .....



Ou symétrique .......
Mais parsemé de fleus et de perles ....





La ballade est si agréable,
Que même les papillons viennent virvolter...





Une petite vue d'ensemble ....
Pour des jardins bordés de fleurs .....





Pour garder cette flânerie dans un doux souvenir.....
Un double cadre fera l'affaire .....






Le printemps fait fleurirs de beaux jardins ....
Même au bout des petites aiguilles ...

Très belle semaine à vous ...





Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 00:00


 

La main de ma fille Morgane - Photo prise par Sonia



Taguée !!!

Un Très Grand Merci à Louloutte :

Au fil des aiguilles

Il faut l'avouer, je suis très honorée et très touchée par cette marque d'attention
 Encore Merci Louloutte.


Alors pour toutes celles qui me connaissent déjà,
Vous savez que je ne réponds pas aux Tags....

Mais Louloutte recevra quand même sa réponse.

Et je garde, un peu de mystère, de ma vie toute privée, 
de mes émotions et envies .....



 


Carte postale de ma colletion


A une jeune fille

Victor Hugo

Vous qui ne savez pas combien l'enfance est belle,
Enfant ! n'enviez point notre âge de douleurs,
Où le coeur tour à tour est esclave et rebelle,
Où le rire est souvent plus triste que vos pleurs.

Votre âge insouciant est si doux qu'on l'oublie !
Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs,
Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie,
Comme un alcyon sur les mers.

Oh ! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées !
Jouissez du matin, jouissez du printemps ;
Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ;
Ne les effeuillez pas plus vite que le temps.

Laissez venir les ans ! Le destin vous dévoue,
Comme nous, aux regrets, à la fausse amitié,
A ces maux sans espoir que l'orgueil désavoue,
A ces plaisirs qui font pitié.

Riez pourtant ! du sort ignorez la puissance
Riez ! n'attristez pas votre front gracieux,
Votre oeil d'azur, miroir de paix et d'innocence,
Qui révèle votre âme et réfléchit les cieux !

 




Très belle journée à vous toutes 


s s t v t s s  


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Divers
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 19:42


Photos prisent par Sonia


Sur la plage

Emile Blémont


La plage étincelle, fume
Et retentit, vaste enclume
Que les vagues et le vent
Couvrent de bruit et d'écume.
Je vais, selon ma coutume,
Le long du galet mouvant,
Les yeux au large, rêvant
Quelques rêves décevant
Salé de fraîche amertume.
Avec leurs doux cris joyeux
Et leurs mines ingénues,
De beaux enfants, jambes nues,
Se mouillent à qui mieux mieux.
De loin, les suit et les gronde
Une vieille grand-maman.
Une jeune femme bonde
Lit toute seule un roman.
Les légères mousselines
Des nuages vagabonds
Se déchirent aux collines.
Les grandes vagues félines
Se cabrent, puis font des bonds.
Et je contemple l'abîme ;
Et je voudrais, âme et corps,
Me mêler aux longs accords
Qui roulent de cime en cime.







Et la voilà de retour,
Avec  des tissus rouges, 





Une fois encore une grosse fleur ......
Et un vieux bouton assorti...
Et Oui, quand on aime ......





Avec son petit sac......
Elle rentre de sa ballade en bord de mer .....
Pour prendre en thé .....

Très belle journée ....
Merci pour toutes vos petites visites 
& vos commentaires ....


s s t v t s s 

 
Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 00:01

Photo prise par Sonia dans l'un de mes vieux livres



Les Papillons

Louis-Xavier de Ricard

Quelques feuilles, guirlande verte,
Environnement de leur émail
Cette jeune rose entrouverte,
Petite coupe de corail.

Ses pétales aux teintes blondes,
Dont le nacre rose pâlit,
Se frisent et semblent les ondes
Du frais parfums qui la remplit.

Vois-tu, soulevant de son aile
Un nuage de tourbillons,
Voler et tourner autour d'elle
L'essaim naïf des papillons.

Ainsi, pour savourer l'ivresse
Du baume de la volupté,
Mes désirs voltigent sans cesse
-Sans cesse, autour de ta Beauté.








Quand elle se voit à la campagne ......
Au milieu des papillons de Louis-Xavier de Ricard.....
Elle chante un petit air.......




Dans les couleurs qu'elle aime bien ..........




La voilà à la campagne .......




Les poules sont au rendez-vous ........
Les petites fleures aussi ...




Une poule bien dodue.....
Evidement, elle vie à la campagne, à l'air pur...




Puis pour garder un souvenir....
Un passe écru, et un cadre qui va bien......

modèle de chez Picoti Picota


Très belle journée à vous ....


s s t v t s s


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:50

Photo prise par Sonia dans l'un de mes vieux livres



Rimes Féminines

Juliette

Dans un corps vide entrer mon âme,
    Tout à coup être une autre femme
    Et que Juliette Noureddine
    En l'une ou l'autre s'enracine.
    Élire parmi les éminentes
    Celle qui me ferait frissonnante,
    Parmi toutes celles qui surent s'ébattre,
    Qui surent aimer qui surent se battre,
    Mes soeurs innées mes philippines,
    Mes savantes et mes Bécassines.
   
    Julie Juliette ou bien Justine,
    Toutes mes rimes féminines :
    Clara Zetkin,
    Anaïs Nin
    Ou Garbo dans La Reine Christine.
   
    Sur le céleste carrousel,
    Choisir entre ces demoiselles :
    Camille Claudel,
    Mamzelle Chanel
    Ou l'enragée Louise Michel.
   
    Vivre encore colombe ou rapace,
    Écrire chanter ou faire des passes :
    Margot Duras,
    Maria Callas
    Ou bien Kiki de Montparnasse.
   
    Naître demain renaître hier
    En marche avant en marche arrière,
    M'incarner dans ces divergences
    Ces beautés ces intelligences
   
    Et jouir du bienheureux trépas
    Pour dans leurs pas mettre mes pas :
    Musidora,
    La Pavlova
    Ou mon aïeule la grande gueule Thérésa.
   
    Que j'en aie l'esprit ou l'aspect
    Ou bien même les deux s'il vous plaît :
    Juliette Drouet
    La Signoret
    Ou la grande Billie Holiday.
   
    Tous voiles dehors ou en chantant,
    Avec l'une d'elles me révoltant :
    Flora Tristan
    Yvonne Printemps
    Ou la farouche Isadora Duncan.
   
    Pour toute arme ayant leur fierté
    Et pour amante la liberté :
    Les soeurs Brontë,
    Loyse Labé
    Ou Lou-Andréas Salomé.
   
    Même s'il faut en payer le prix,
    Être la fleur être le fruit :
    Être Alice Guy,
    Être Arletty,
    Marie Dubas, Marie Curie.
   
    Mais s'il vous plaît point de naissance,
    De jeunesse ni d'adolescence.
    Épargnez-moi la chambre rose.
    Soyez bonne ô métempsycose.
   
    Permettez à votre Juliette
    De ne point mûrir en minette
    Mais en Colette,
    En Mistinguett...
    Ou pourquoi pas madame de Lafayette.
   
    Mettez-moi, je vous le demande
    Instamment, dans la cour des grandes :
    Judy Garland,
    Barbara Streisand
    Ou cette bonne dame de George Sand.
   
    Placez-moi du côté du coeur,
    Côté talent côté bonheur :
    Loïe Fuller,
    Dottie Parker
    Ou Sainte Joséphine Baker.
   
    Oui tout de suite les feux de la gloire,
    Les feux de la rampe et de l'Histoire :
    La Yourcenar,
    Sarah Bernhardt
    Ou la très sage Simone de Beauvoir.
   
    Une voix d'argent au fond d'un port,
    Une plume d'acier ou un coeur d'or :
    La Solidor,
    Christiane Rochefort
    Ou Marceline Desbordes-Valmore.
   
    Les belles sans peur et sans marmaille
    Toutes nues au fort de la mitraille :
    Sylvia Bataille
    Anna de Noailles
    Camarade Alexandra Kollontaï
   
    Et les agitatrices de bouges
    Brandissant l'espoir et la gouge :
    Olympe de Gouges,
    Rosa-la-Rouge
    Et la vieille Germaine de Montrouge.
   
    La lignée des dominatrices
    Ladies, madames, donas ou misses
    Comme Cariathys
    Ou Leda Gys,
    Angela et Bette Davis.
   
    Le train du diable et ses diablesses,
    Les vénéneuses et les tigresses :
    Lola Montès,
    Gina Manès
    Et l'empoisonneuse Borgia Lucrèce.
   
    Enfin j'ai pour être sincère
    Du goût pour les belles harengères :
    Yvette Guilbert,
    Claire Brétécher...
    J'irais même jusqu'à Anne Sinclair.
   
    Mais si tant de souhaits vous chagrinent,
    S'il est contraire à la doctrine
    De viser haut dans les karma,
    Alors faites dans l'anonymat.
    En attendant que tout bascule,
    Que Satan ne me congratule
    Ou que les anges me fassent la fête,
    Permettez une ultime requête :
    Faites-la renaître votre frangine
    En n'importe qui, en fille d'usine,
    En fille de rien ou de cuisine,
    En croate ou en maghrébine,
    En Éponine,
    En Clémentine,
    En Malka Malika ou Marilyn...
    Et si votre astrale cuisine
    Par hasard ne le détermine
    J'accepterais par discipline
    De revenir en cabotine,
    En libertine,
    En gourgandine...
    Tiens : en Juliette Noureddine.







Un tissu rouge,
Une doublure écrue .......




Un petit bouton en bois .......




Un cordon pour la fermeture ....




Un pochon aux couleurs naturelles et rouges......




Puis pour aller avec,
Un bouton en bois, toujours, et encore ....




Un pochette plate pour y ranger quelques poèmes....

Très belle journée à vous toutes ...


s s t v t s s



Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article

Présentation

  • : Un Petit Air Rétro
  • Un Petit Air Rétro
  • : Pour un voyage ou le fil de l'imagination inscrit sur des pages de lin, des lettres de dentelles ....
  • Contact

***

Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement & allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.

Walt Disney.

Recherche

*****