Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 08:00




L'oreiller d'un enfant

Marceline Desabordes-Valmore

Cher petit oreiller, doux et chaud sous ma tête, lein de plume choisie, et blanc, et fait pour moi !
Quand on a peur du vent, des loups, de la tempête,
Cher petit oreiller, que je dors bien sur toi !

Beaucoup, beaucoup d'enfants, pauvres et nus, sans mère,
Sans maison, n'ont jamais d'oreiller pour dormir ;
Ils ont toujours sommeil, ô destinée amère !
Maman ! douce maman ! cela me fait gémir ...


 

 

 Souvenez vous de cela

Et bien voici l'avancement des travaux .... 



Nous sommes arrivées à "l'ajourage" .

Moment très délicat....
Moment de vérité (les pavés sont ils bien en face) ....
Moment agréable (j'adore couper les fils) ....

Les vacances arrivent , je vous montrerais l'évolution de cet ouvrage en septembre .....

Ma copine et moi n'allons pas nous voir avant. 

Bonne journée ...

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Hardanger
commenter cet article
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 08:00







Les caresses des yeux

Auguste Angellier


Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;

Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?









Et une de plus, quand on aime on ne compte pas.

Voici une nouvelle petite trousse.
Tissus Eurodif, doublure et ruban bordeaux, bouton en forme de fleur.

Super pour les voyages, elle se glisse partout ....

Bonne journée .....


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 08:00




La Muse
Nérée Beauchemin

Bluet aux regards d'améthyste,
Bluet aux yeux de ciel, dis-nous
Ce qui te fait être si triste ?
- J'ai vu ses yeux, j'en suis jaloux.

Et toi, simple églantine rose,
Payse aux lèvres de carmin,
Pourquoi sembles-tu si morose ?
- Je suis jalouse de son teint.

Toi, beau lys, qu'en dis-tu ? - Que n'ai-je
Le fin velouté, la blancheur,
La fraîcheur d'aurore et de neige
De sa diaphane blondeur !

Je comprends votre jalousie,
Ô fleurs, c'est qu'hier, en ces lieux,
Dans sa robe de fantaisie
La Muse a passé sous vos yeux.




Vous souvenez vous de la fée des blés ici pour ma nièce Camilia ?

Et Bien voilà une autre fée pour sa petite soeur Mathilde.
Vous avez deviné, sa chambre est dans les tons verts.

Mais savez vous le nom de cette fée ?




Allez !  Je suis sûre que vous avez trouvé.

Mais oui ! C'est la fée aux Coquelicots !  (de chez Nimue, j'adore).

Le cadre n'est pas réalisé par moi, mais ça vous le saviez.

Je vous souhaite un très bon et long Week-End ......

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 08:00




Les nenuphars

Jules Barbey d'Aurevelly (à la Baronne H.de B.)


Nénuphars blancs, ô lys des eaux limpides,
Neige montant du fond de leur azur,
Qui, sommeillant sur vos tiges humides,
Avez besoin, pour dormir, d'un lit pur ;
Fleurs de pudeur, oui ! vous êtes trop fières
Pour vous laisser cueillir... et vivre après.
Nénuphars blanc, dormez sur vos rivières,
Je ne vous cueillerai jamais !

Nénuphars blancs, ô fleurs des eaux rêveuses,
Si vous rêvez, à quoi donc rêvez-vous ?...
Car pour rêver il faut être amoureuses,
Il faut avoir le coeur pris... ou jaloux ;
Mais vous, ô fleurs que l'eau baigne et protège,
Pour vous, rêver... c'est aspirer le frais !
Nénuphars blancs, dormez dans votre neige !
Je ne vous cueillerai jamais !

Nénuphars blancs, fleurs des eaux engourdies
Dont la blancheur fait froid aux coeurs ardents,
Qui vous plongez dans vos eaux détiédies
Quand le soleil y luit, Nénuphars blancs !
Restez cachés aux anses des rivières,
Dans les brouillards, sous les saules épais...
Des fleurs de Dieu vous êtes les dernières !
Je ne vous cueillerai jamais !









Lorsque je n'ai pas beaucoup de temps,
Je réalise toujours des petites choses rapides .........






Alors, une fois de plus, voici trois petits coussins lavande
Rouge, pour changer ....
Toujours avec des bouts de tissus.....

Bonne journée ....

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 08:00





Réveil
Paul Jean Toulet

Si tu savais encor te lever de bonne heure,
On irait jusqu'au bois, où, dans cette eau qui pleure
Poursuivant la rainette, un jour, dans le cresson
Tremblante, tes pieds nus ont leur nacre baignée.
Déjà le rossignol a tari sa chanson ;
L'aube a mis sa rosée aux toiles d'araignée,
Et l'arme du chasseur, avec un faible son,
Perce la brume, au loin, de soleil imprégnée.








Toile de lin blanche, 16 fils




En 1 fil sur 1 fil



un petit trio tout doré



Et voilà, ce n'est pas un triptyque, mais tout comme ....
Les cadres viennent d'une brocante, il y a bien longtemps ....

Bonne journée et bon soleil .....


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 08:00


Photo de ma petite soeur Sonia


Crépuscule Rustique

Nérée Beauchemin

La profondeur du ciel occidental s'est teinte
D'un jaune paille mûre et feuillage rouillé,
Et, tant que la lueur claire n'est pas éteinte,
Le regard qui se lève est tout émerveillé.
Les nuances d'or clair semblent toutes nouvelles.
Le champ céleste ondule et se creuse en sillons,
Comme un chaume, où reluit le safran des javelles
Qu'une brise éparpille, et roule en gerbillons.

Chargé des meules d'ambre, où luit, par intervalle,
Le reflet des rayons amortis du soleil,
Le nuage, d'espace en espace, dévale,
Traîne, s'enfonce, plonge à l'horizon vermeil.

Mais l'ombre, lentement, traverse la campagne,
Et glisse, à vol léger, au fond des plaines d'or.
Septembre, glorieux, derrière la montagne,
A roulé, pour la nuit, le char de Messidor.









Nouvelle petite trousse à tout.....
Tissu à rayures et fleurs, doublure rose,
bouton rose en forme de fleurs, ruban organdi blanc

Un nouvelle dans ma collection

Bonne journée à toutes ..........

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 08:00





L'anniversaire

Félix Arvers

Oh ! qui me donnera d'aller dans vos prairies,
Promener chaque jour mes tristes rêveries,
Rivages fortunés où parmi les roseaux
L'Yonne tortueuse égare au loin ses eaux !
Oui, je veux vous revoir, poétiques ombrages,
Bords heureux, à jamais ignorés des orages,
Peupliers si connus, et vous, restes touchants,
Qui m'avez inspiré jadis mes premiers chants









7 ans déjà .....

Un Etui à mouchoir,
(Liberty vert et biais bordeaux)






Le 4 juillet 2001, naissait ma petite nièce Mathilde......


Une petite sacoche plate,
(Liberty vert, doublure, et breloque papilon)




Alors pour son anniversaire .......

Un petit pochon,
(Liberty vert, doublure, dentelle, et perles)






Voici un ensemble, tout en vert .....

Un petit ours,
(Liberty vert, et petit ruban)







 Et Voilà  : "Joyeux Anniversaire Mathilde"

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 08:00
Photo de ma petite soeur Sonia



Lumière
Albert Lozeau (Le miroir des jours)


Je regarde, et j'emplis mes yeux de ta lumière,
Beau ciel où pas un seul nuage n'apparaît,
Et j'éprouve un plaisir indicible et secret
À sentir converger l'azur sous ma paupière !


Le bleu me glisse au coeur, frais comme une rivière
Qui, sans me déborder, toujours s'élargirait,
Et l'immense infini que rien ne contiendrait,
Vague à vague, s'étale en mon âme humble et fière !

Tout l'espace est en moi, qui vibre clairement ;
Je l'ai bu du regard de moment en moment,
Et pourtant je ne suis qu'un atome en l'espace...

Le ciel bleu descendu dans mon infimité
Roule comme un profond torrent d'éternité,
Dans lequel, ébloui, je me mire et je passe !








Je vous l'avais dit, quand ce moment je n'avais pas beaucoup de temps !

Et bien voilà !

Pas grand chose de fait, encore une fois.

Des petits coussinets en lin, broderie papillon,
remplis de parfum "Fleur de coton"
Devinez de chez qui ? Durance en Provence, évidemment !!!

Bonne journée ...




Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Broderie Machine
commenter cet article
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 08:00




Le Cancre
Jacques Prévert - Paroles

Il dit non avec la tête
Mais il dit oui avec le coeur
Il dit oui à ce qu'il aime
Il dit non au professeur
Il est debout
On le questionne
Et tous les problèmes sont posés
Soudain le fou rire le prend
Et il efface tout
Les chiffres et les mots
Les dates et les noms
Les phrases et les pièges
Malgré les menaces du maître
Sous les huées des enfants prodiges
Avec des craies de toutes les couleurs
Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le visage du bonheur.






Pas le temps de faire grand chose actuellement ....

Alors voici un petit étui à mouchoirs en papier.

A glisser dans un sac, un cartable, une sacoche....

Ou à poser sur un bureau au travail ...

C'est toujours plus élégant qu'une pochette en plastique.

Chute de tissus toile de jouy, biais en lin, dentelle, et petite breloque en forme de plume ...

Bonne journée ...

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 08:00
Photo de ma petite soeur Sonia


Chaleur

Charles-Ferdinand Ramuz (Vers - Le Petit Village)

L'ombre du Tilleul tourne dans la cour.
La fontaine fait un bruit de Tambour.

Un Oiseau s'envole du poirier ; le mur
brûle ; sur le toit brun et rouge,
la fumée d'un feu de bois bouge
contre le ciel tellement bleu qu'il est obscur.

On n'entend pas un bruit dans les champs ;
personne n'est en vue sur la route ;
seules dans le poulailler, les poules
gloussent encore, de temps en temps.

Puis plus rien qu'un arbre qui penche,
dans l'opacité de ses branches,
avec son ombre, de côté,
comme sous un poids qui l'accable ;
et cet autre se laisse aller
en avant, comme un dormeur
qui a les coudes sur la table.









Et Oui ! encore une !
Elles est toute blanche cette petite lapine et porte le jolie prénom "d'Agrippine"
Auprès du vieil ours de ma maman, elle se sent moins seule.

Pour qui ? Si elle est toute blanche, vous avez certainement devinés.......

Et Oui, Agrippine est pour moi !
Il faut bien penser à soi de temps en temps. ...

Bonne journée


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Tilda - doudou - lapin & compagnie
commenter cet article

Présentation

  • : Un Petit Air Rétro
  • Un Petit Air Rétro
  • : Pour un voyage ou le fil de l'imagination inscrit sur des pages de lin, des lettres de dentelles ....
  • Contact

***

Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement & allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.

Walt Disney.

Recherche

*****