Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 12:35

 

IMGP1579a

 

Photo de Morgane prise par Sonia

 

A une jeune fille

Victor Hugo

 

Vous qui ne savez pas combien l'enfance est belle,
Enfant ! n'enviez point notre âge de douleurs,
Où le coeur tour à tour est esclave et rebelle,
Où le rire est souvent plus triste que vos pleurs.

Votre âge insouciant est si doux qu'on l'oublie !
Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs,
Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie,
Comme un alcyon sur les mers.

Oh ! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées !
Jouissez du matin, jouissez du printemps ;
Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ;
Ne les effeuillez pas plus vite que le temps.

Laissez venir les ans ! Le destin vous dévoue,
Comme nous, aux regrets, à la fausse amitié,
A ces maux sans espoir que l'orgueil désavoue,
A ces plaisirs qui font pitié.

Riez pourtant ! du sort ignorez la puissance
Riez ! n'attristez pas votre front gracieux,
Votre oeil d'azur, miroir de paix et d'innocence,
Qui révèle votre âme et réfléchit les cieux !

 

 

 


 

 

C'était en 1993 à 20h00......

Notre Petite Morgane voyait le jour ....

Mercredi je ne l'ai pas oublié ....

 

 

mosaïque 169a

 

Un Petit sac en rouge et blanc

Avec son petit porte monnaie.......

 

 

 

mosaïque 169

 

Un ensemble pour fille....

Un petit et grand pochon,

Un étui à coton.....

 

 

 

mosaïque 169d

 

De plus près pour le grand pochon......

 

 

 

mosaïque 169f

 

Et pour le petit pochon,

Et l'étui à coton .....

 

 

Dans la série des anniversaires, c'était ma version rouge !!!

 

 

Très beau Week-End à vous toutes...

 

*****

***

*



Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 22:55

 

 

  IMGP1743b

Photo prise par Sonia

 

 

 

 

Equilibre Fuyant

Jules Delavigne (Conclusions 20058)

 

J’avance lentement
Sous un soleil écrasant
Mes pieds, plus lourds à chaque pas,
S’enfoncent inlassablement
Dans le sable liquide.

Et je ne vois que des champs couverts de neige
Que des dimanches matins heureux
Dans mes montagnes fraiches et splendides.

La vielle dame m’avait dit un jour
Que le bonheur est dans le mouvement
Dans la fluidité entre deux étapes, deux états
Et nulle part ailleurs.

Devant moi, toujours, mon enfance
L’air chargé de sel, porté par le vent
Ces milliers d’étincelles dans l’eau
Ces milliers de pensées insaisissables
Et le son des galets brassés par les vagues
Qui me bercera jusqu’à l’infini.

 

 

 

 


 

 

Quand elle lui souhaite son anniversaire.....

C'est à sa nièce et fieulle !!!!


Camilia

 

Aujourd'hui 21 Octobre 2010

13 ans !!!

 

Juste avant de vous présenter son cadeau,

Je vous demande juste votre indulgence.....

Car la couleur préférée de ma petite Camilia est le bleu....

 

Je laisse parler les photos.....

 

 

mosaïque 146b

 

 

 

Encore un tablier ....

Mais que voulez-vous ?

C'est ce qu'elle voulait...

 

 

 

 

mosaïque 146d

 

 

De la toile de Jouy rebrodée....

Tout comme j'aime ...

 

 

 

 

 

mosaïque 158

 

Voilà....

Camilia a reçu son colis et est ravie .....

Alors ???

Ce chalenge du bleu réussi ????

 

 

 

Un Petit Air Rétro

Vous souhaite une très Belle et Agréable soirée

 

 

 

*****

***

*

 

 

 


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:10

 

 

IMGP2082-1a

 

Photo prise par Sonia

 

 

Le Petit Poisson et le Pêcheur

Jean de La Fontaine

 

Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c'est folie ;
Car de le rattraper il n'est pas trop certain.
Un Carpeau qui n'était encore que fretin
Fut pris par un Pêcheur au bord d'une rivière.
Tout fait nombre, dit l'homme en voyant son butin ;
Voilà commencement de chère et de festin :
Mettons-le en notre gibecière.
Le pauvre Carpillon lui dit en sa manière :
Que ferez-vous de moi ? je ne saurais fournir
Au plus qu'une demi-bouchée ;
Laissez-moi Carpe devenir :
Je serai par vous repêchée.
Quelque gros Partisan m'achètera bien cher,
Au lieu qu'il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat ? croyez-moi ; rien qui vaille.
- Rien qui vaille ? Eh bien soit, repartit le Pêcheur ;
Poisson, mon bel ami, qui faites le Prêcheur,
Vous irez dans la poêle ; et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire.

Un tien vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l'auras :
L'un est sûr, l'autre ne l'est pas.

 

 

 


 

 

Quand elle n'oublie pas .....

L'anniversaire de son Papa.

 

Cet été, mon petit papa a fait son jaloux

"Hey, tu fais des tabliers pour tout le monde,

Moi aussi j'en voudrais un."

(Papa cuisine super bien.)

Maman : "Mais tu peux prendre le mien".

Papa : "Ah non ! moi j'en veux un grand en grosse toile tout simple pour aller à la pêche".

Moi : "C'est vrai ? Tu en veux un ? Ok, quelle couleur"

Papa : "Un bleu, pour la pêche c'est mieux"

 

*****

 

Un Bleu, mais c'est pas vrai, cette couleur me poursuit.....

Alors aujourd'hui, 18 Octobre, c'est l'anniversaire de Papa.

Le colis est parti, et bien arrivé.....

(Samedi matin)


 

 

mosaïque 162c

 

 

Un tablier en grosse toile bleue......

Une poche brodée sur le devant,

Pour : ses lunettes ???   Un mouchoir ???    Un livre.........

 

 

mosaïque 163

 

 

Ainsi que des morceaux rajoutés.....

Avec des petites broderies....

je ne pouvais pas le faire tout simple sans rien ????.


Voyez je m'habitue au bleu !!!!!!!!

 

Papa était ravie de son petit colis.....

 

 

carte 4

 

 

*****

***

*

 

 


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Broderie Machine
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 11:32

 

 

IMGP1859a

 

Photo prise par Sonia

 

 

 

Je suis enragé. J'aime

Victor Hugo

 

 

Je suis enragé. J'aime et je suis un vieux fou.
- Grand-père ?

- Quoi ?

- Je veux m'en aller.

- Aller où ?
- Où je voudrai.

- C'est bien.

- Je veux sortir, grand-père.
- Sortons.

- Grand-père ?

- Quoi ?

- Pleuvra-t-il ?

- Non, j'espère.
Je veux qu'il pleuve, moi.

- Pourquoi ?

- Pour faire un peu pousser mon haricot dans mon jardin.

- C'est Dieu qui fait la pluie.

- Eh bien, je veux que Dieu la fasse.
- Tu veux ! tu veux !

- Grand-père ?

- Eh bien quoi ?

- Si je casse mon joujou, le bon Dieu ne peut pas m'empêcher.
C'est donc moi le plus fort.

- Parlons sans nous fâcher.
- Je ne me fâche pas. je veux qu'il pleuve.

- Ecoute. Je te donne raison.

- Il va pleuvoir ?

- Sans doute.
Viens, prenons l'arrosoir du jardinier jacquot, et nous ferons pleuvoir.

- Où ?

- Sur ton haricot.

 

 

 


 

 

Quand elle trouve dans sa boite aux lettres .....

Son sublime Garde-fils......

Elle vous laisse découvrir....

 

 

 

mosaïque 165

 

 

Voici pour le devant

Vous avez vu le détail qui tue ???

Le petite perle fine .....

 

 

 

 

mosaïque 166

 

 

Et le Verso est brodé aussi ......

Accompagné d'une échevette de fil....

 

Vraiment je suis gatée, J'adore

Merci à toi Véronique ...

Allez voir son Blog c'est ici.

Encore merci à Noëlle pour cette belle organisation.....

 

 

 

Quand elle trouve dans sa boite aux lettres

(c'était le semaine dernière)

Un petit cadeau offert....

 

 

mosaïque 167

 

 

Vous avez vu comme ELLE m'a gâtée....

J'adore !!!!! En plus dans des tons naturels.....

Mais je ne suis pas la seule .....

 

 

 

carte

 

 

 

*****

***

*

 

 

 

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Echanges et Petits Cadeaux
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 12:15

 

 

aube vouvant 1

Photo Prise par Sonia au lever du jour

*** 

 

 

J'aime l'aube aux pieds nus qui se coiffe de thym

Albert Samain 

 


J’aime l’aube aux pieds nus qui se coiffe de thym,
Les coteaux violets qu’un pâle rayon dore,
Et la persienne ouverte avec un bruit sonore,
Pour boire le vent frais qui monte du jardin,

La grand’rue au village un dimanche matin,
La vache au bord de l’eau toute rose d’aurore,
La fille aux claires dents, la feuille humide encore,
Et le divin cristal d’un bel oeil enfantin.

Mais je préfère une âme à l’ombre agenouillée,
Les grands bois à l’automne et leur odeur mouillée,
La route où tinte, au soir, un grelot de chevaux,

La lune dans la chambre à travers les rideaux,
Une main pâle et douce et lente qui se pose,
"Deux grands yeux pleins d’un feu triste",et,sur toute chose

Une voix qui voudrait sangloter et qui n’ose...

 

 

 


 

 

 

Quand elle fait son premier échange......

Pas toujours évident,

Connaître sa gâtée, ses goûts, ses couleurs......

Ne pas se tromper et être à la hauteur ...

Alors voici mon échange garde fils  ....

Organisé par Noëlle.

 

 

 

mosaïque 161a

 

 

 

 

Donc pas un, ni deux, mais trois gardes-fils ....

Boderie écrue Recto/Verso en 1 fil sur 1 fil,

Sur toile de lin chocolat.

 

 

 

 

mosaïque 160a

 

Trois petits anges sur le devant,

Un petit modèle de fleur identique au dos,

Le tout rangé dans une pochette

En drap, doublé d'un tissus tildas chocolat.....

 


 

Ah, mais il vous manque une info......

Ma gatée ????

Natty du blog De fil & de Carton...


Elle est ravie et moi encore plus !!!

 

 

carte 3

 

 

*****

***

*.

 

 

 

 


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 00:06

 

 

 

 

 

 

 

mosaïque 160 a

 

Photo prise par Sonia

 

 

 

La Perdrix

Jean De La Fontaine


Quand la perdrix

Voit ses petits

En danger, et n'ayant qu'une plume nouvelle

Qui ne peut fuir encor par les airs le trépas,

Elle fait la blessée, et va traînant de l'aile,

Attirant le chasseur et le chien sur ses pas,

Détourne le danger, sauve ainsi sa famille ;

Et puis quand le chasseur croit que son chien la pille,

Elle lui dit adieu, prend sa volée, et rit

De l'homme qui, confus, des yeux en vain la suit.

 

 

 


 

 

 

Quand elle fait la cuisine.......

Elle sort son plus beau tablier.....

 

 

mosaïque 139

 

Elle ose enfin couper dans ses stocks de toile de Jouy....

 

 

 

mosaïque 140 a

 

Puis elle réalise un pochon et ses sous-verres

 

ensemble offert ......

 

 

 

carte 1

 

 

 

* * * * *

 * * *

*

 

 



Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 00:04

 

 

IMGP1286 a

 

Photo prise par Sonia dans l'un de mes vieux livres

 

 

 

 

Automne

René-Guy Cadou


Odeur des pluies de mon enfance

Derniers soleils de la saison !

A sept ans comme il faisait bon,

Après d'ennuyeuses vacances,

Se retrouver à la maison !

La vieille classe de mon père,

Pleine de guêpes écrasées

Sentait l'encre, le bois, la craie

Et ces merveilleuses poussières

Amassées par tout un été.

O temps charmant des brumes douces,

Des gibiers, des longs vols d'oiseaux,

Le vent souffle sous le préau,

Mais je tiens entre paume et pouce

Une rouge pomme à couteau.

 

 

 


 

 

mosaïque 151

 

Photo prise par Sonia  

 

 

Quand elle l'accueille, l'automne,

Elle la regarde et l'espionne,

Les couleurs changent et se fanent,

En ville, à la mer, ou dans nos campagnes.

Apparaissent les teintes marrons et mordorées,

Bientôt les arbres seront déshabillés.

 

 

 

Voici ma petite interprétation de  l'automne ...

 

 

 

mosaïque 150

 

 

 

Et maintenant ma collection au complet ....

 

 


 

 

mosaïque 155b

 

 


Et pout finir ...

 

 

mosaïque 156a

 

 

 

 

*****

Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Hardanger
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 00:04

 

 

mosaïque 141

Photo prise par Sonia

 

La mer

Nérée Beauchemin


Loin des grands rochers noirs que baise la marée,
La mer calme, la mer au murmure endormeur,
Au large, tout là-bas, lente s'est retirée,
Et son sanglot d'amour dans l'air du soir se meurt.

La mer fauve, la mer vierge, la mer sauvage,
Au profond de son lit de nacre inviolé
Redescend, pour dormir, loin, bien loin du rivage,
Sous le seul regard pur du doux ciel étoilé.

La mer aime le ciel : c'est pour mieux lui redire,
À l'écart, en secret, son immense tourment,
Que la fauve amoureuse, au large se retire,
Dans son lit de corail, d'ambre et de diamant.

Et la brise n'apporte à la terre jalouse,
Qu'un souffle chuchoteur, vague, délicieux :
L'âme des océans frémit comme une épouse
Sous le chaste baiser des impassibles cieux.

 

 

 


 

 

Elle est belle et majestueuse cette mer,

Peu importe  la saison,

Je suis en admiration,

Même si parfois elle a mauvais caractère,

Je reste et la regarde de ma chaumière.....

 

 

 

mosaïque 130

 

 

un petit sac aux couleurs de la mer .....

Acompagné de son porte-monnaie....

 

 

 

 

mosaïque 100

 

Et comme toujours, ou souvent, le petit pochon assorti......

Cadeau fait à ma nièce et filleule Camilia ....

Elle qui aime tant le bleu et la mer !!!

 

Et moi assez contente, vu que je n'aime pas le bleu !!!

 

 

 

IMGP1694 a

 

 

Photo prise par Sonia

 

 

 


 

 

carte 2

 

 

 

 

* * * * *

 

 


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 00:04

 

 

mosaïque 145

 

 

 

 

Fleurs d'aurore

Nérée Beauchemin

 

Comme au printemps de l'autre année,
Au mois des fleurs, après les froids,
Par quelque belle matinée,
Nous irons encore sous bois.

Nous y verrons les mêmes choses,
Le même glorieux réveil,
Et les mêmes métamorphoses
De tout ce qui vit au soleil.

Nous y verrons les grands squelettes
Des arbres gris, ressusciter,
Et les yeux clos des violettes
À la lumière palpiter.

Sous le clair feuillage vert tendre,
Les tourterelles des buissons,
Ce jour-là, nous feront entendre
Leurs lentes et molles chansons.

Ensemble nous irons encore
Cueillir dans les prés, au matin,
De ces bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

Nous y boirons l'odeur subtile,
Les capiteux aromes blonds
Que, dans l'air tiède et pur, distille
La flore chaude des vallons.

Radieux, secouant le givre
Et les frimas de l'an dernier,
Nos chers espoirs pourront revivre
Au bon vieux soleil printanier.

En attendant que tout renaisse,
Que tout aime et revive un jour,
Laisse nos rêves, ô jeunesse,
S'envoler vers tes bois d'amour !

Chère idylle, tes primevères
Éclosent en toute saison ;
Elles narguent les froids sévères
Et percent la neige à foison.

Éternel renouveau, tes sèves
Montent même aux coeurs refroidis,
Et tes capiteuses fleurs brèves
Nous grisent comme au temps jadis.

Oh ! oui, nous cueillerons encore,
Aussi frais qu'à l'autre matin,
Ces beaux bouquets couleur d'aurore
Qui fleurent la rose et le thym.

 

 

 


 

 

Quand elle compose en rose,

Elle prend ses tissus et les pose,

Elle sort ses fils et ose ,

Voici ce qu'elle vous propose.....

 

 

mosaïque 142

 

Un grand pochon "Petit Linge"

Dentelle, Broderie, ruban, et petits strass....

 

 

 

mosaïque 109

 

Une petite trousse assortie au tissu du pochon ....


 

 

 

mosaïque 144

 

Et pour finir.....

Un petit pochon en lin rose,

Dentelle noire, broderie en 1/1 fils, perles.......

 

 

Alors ?

J'espère que vous n'aurez pas fait d'overdose ......

 

 

 

carte 2

 

 

 

***

 


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Couture
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 00:05

mosaïque 138

Photo prise par Sonia

Les papillons

Gérard de Nerval

De toutes les belles choses
Qui nous manquent en hiver,
Qu'aimez-vous mieux ? - Moi, les roses ;
- Moi, l'aspect d'un beau pré vert ;
- Moi, la moisson blondissante,
Chevelure des sillons ;
- Moi, le rossignol qui chante ;
- Et moi, les beaux papillons !

Le papillon, fleur sans tige,
Qui voltige,
Que l'on cueille en un réseau ;
Dans la nature infinie,
Harmonie
Entre la plante et l'oiseau !...

Quand revient l'été superbe,
Je m'en vais au bois tout seul :
Je m'étends dans la grande herbe,
Perdu dans ce vert linceul.
Sur ma tête renversée,
Là, chacun d'eux à son tour,
Passe comme une pensée
De poésie ou d'amour !

Voici le papillon "faune",
Noir et jaune ;
Voici le "mars" azuré,
Agitant des étincelles
Sur ses ailes
D'un velours riche et moiré.

Voici le "vulcain" rapide,
Qui vole comme un oiseau :
Son aile noire et splendide
Porte un grand ruban ponceau.
Dieux ! le "soufré", dans l'espace,
Comme un éclair a relui...
Mais le joyeux "nacré" passe,
Et je ne vois plus que lui !

Comme un éventail de soie,
Il déploie
Son manteau semé d'argent ;
Et sa robe bigarrée
Est dorée
D'un or verdâtre et changeant.

Voici le "machaon-zèbre",
De fauve et de noir rayé ;
Le "deuil", en habit funèbre,
Et le "miroir" bleu strié ;
Voici l'"argus", feuille-morte,
Le "morio", le "grand-bleu",
Et le "paon-de-jour" qui porte
Sur chaque aile un oeil de feu !

Mais le soir brunit nos plaines ;
Les "phalènes"
Prennent leur essor bruyant,
Et les "sphinx" aux couleurs sombres,
Dans les ombres
Voltigent en tournoyant.

C'est le "grand-paon" à l'oeil rose
Dessiné sur un fond gris,
Qui ne vole qu'à nuit close,
Comme les chauves-souris ;
Le "bombice" du troëne,
Rayé de jaune et de vent,
Et le "papillon du chêne"
Qui ne meurt pas en hiver !...

Voici le "sphinx" à la tête
De squelette,
Peinte en blanc sur un fond noir,
Que le villageois redoute,
Sur sa route,
De voir voltiger le soir.

Je hais aussi les "phalènes",
Sombres hôtes de la nuit,
Qui voltigent dans nos plaines
De sept heures à minuit ;
Mais vous, papillons que j'aime,
Légers papillons de jour,
Tout en vous est un emblème
De poésie et d'amour !

 

 

 


 

 

Elle me l'avait demandé,

Elle me l'avait réclamé,

Alors j'y ai travaillé,

Et je lui ai envoyé,

Il a voyagé,

En toute liberté,

Comme le papillon,

Il est arrivé à destination ......

 

 

mosaïque 137-copie-1

 

 

 

Un petit sac en lin,

Avec broderie et transfert,

Pour ma Fille Angélique ....

 

 

Très belle journée .....

 

 


Repost 0
Published by Un Petit Air Rétro - dans Point de Croix
commenter cet article

Présentation

  • : Un Petit Air Rétro
  • Un Petit Air Rétro
  • : Pour un voyage ou le fil de l'imagination inscrit sur des pages de lin, des lettres de dentelles ....
  • Contact

***

Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement & allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager.

Walt Disney.

Recherche

*****